POUR SOUTENIR CE BLOG : MERCI DE DESACTIVER VOTRE BLOQUEUR DE PUBLICITES !

Super Parrain : le meilleur site pour trouver un parrainage

Super Parrain est à ce jour le meilleur site de parrainage sur Internet. Il regroupe toutes les offres de parrainage et les codes promotion disponibles sur le web. Avant de souscrire à un service, que ce soit une banque, un fournisseur d'énergie ou même une application de cashback, je vous conseille d'aller faire un tour sur Super Parrain pour y trouver un code promotionnel.

Super Parrain, le meilleur site de parrainage
Super Parrain, le meilleur site de parrainage

Le parrainage est une pratique courante qui offre une prime ou un bonus aux clients qui recrutent de nouveaux clients. Cette technique a été popularisée par les banques en ligne, et cela s'avère gagnant-gagnant : en effet, le parrain gagne des avantages (de l'argent ou des cadeaux), le filleul aussi et l'entreprise gagne de nouveaux clients facilement sans payer des commerciaux ou des campagnes marketing.

De nombreux sites ont fleuri sur Internet pour mettre en avant les codes de parrainage, et permettre à chacun de trouver facilement des parrains ou des filleuls.

Pourquoi Super Parrain est le meilleur site de parrainage actuellement ?

Super Parrain est un des sites de références parmi la dizaine existante sur le marché français. Sa force réside principalement dans les points suivants :
  • Le site est très exhaustif et recense aujourd'hui près de 2 500 offres de parrainage différentes pour faire des économies ! Cela va des banques aux fournisseurs d'énergie, en passant par les plateformes de trading ou encore les applications de cashback. Et si une offre n'est pas encore référencée, vous pouvez la soumettre très facilement avant de la voir apparaitre quelques jours plus tard.
  • L'ergonomie et la simplicité du site sont très appréciables : vous naviguerez facilement et rapidemnt entre les différentes offres, et vous trouverez rapidement des codes promotionnels, parfois avec des bonus très intéressants.
  • Le site n'est pas envahi de publicités, ni de pop-up contrairement à d'autres, ce qui est très appréciable.
  • Le processus d'inscription pour proposer ses codes promos est simple et rapide.
  • Le site est extrêmement fiable : les offres sont régulièrement mises à jour (sachant que les offres évoluent régulièrement), les codes de parrainage fonctionnent quasiment tout le temps, etc.
Donc surtout, avant de souscrire à une offre commerciale, ayez le réflexe Super Parrain et cherchez des codes promotionnels pour faire des économies. Je vous rappelle que vous pouvez toujours gagner facilement plus de 480 euros avec uniquement les offres des banques en ligne.

Enfin, si vous souhaitez soutenir ce blog, vous pouvez aussi utiliser mes codes parrainage et bons de réduction !

Et vous, quel est votre site préféré pour trouver des parrains ou des filleuls ? N'hésitez pas à laisser un commentaire.

Mon avis complet sur Enerfip, la plateforme d'investissement et de financement participatif dans les énergies renouvelables

Enerfip est une plateforme de financement particpatif qui permet aux particuliers d'investir dans des projets d'énergies renouvelables. Vous y trouverez des projets très intéressants avec souvent une rentabilité offerte très élevée : des obligations à moins de 5 ans offrant des rendements supérieurs à 5 %, et aussi des actions dans des entreprises écologiques. Attention, comme dans tout investissement, il y a une part de risques non négligeable. De plus, la fiscalité réduira vos gains. Mais cette plateforme ergonomique et très simple d'accès peut intéresser tous les investisseurs avec une sensibilité écologique.

Enerfip la plateforme pour investir dans l'écologie

Enerfip a été fondée en 2015, et elle est devenue aujourd'hui la première plateforme en France pour financer les projets d'énergies renouvelables : construction de fermes solaires, de barrages hydrauliques, d'éoliennes, etc. Aujourd'hui, cette plateforme a permis de lever près de 90 millions, uniquement grâce aux particuliers ! Certains projets sont d'abord éligibles aux habitants proches de la zone du projet, mais d'autres sont accessibles à tous les investisseurs.

Financer directement des projets de transitions énergétiques

Tous les particuliers peuvent s'inscrire à Enerfip pour prêter de l'argent ou acheter des actions dans des projets verts. Vous avez une présentation du projet, vous pouvez accéder aux documents financiers plus détaillés, tout comme un investissement classique. Il y a même une ligne téléphonique dédiée avec des conseillers si besoin.

En finançant ces projets, vous pouvez toucher des intérêts pour les prêts ou des dividendes pour les actions. La plupart des prêts (ou obligations) sont remboursés par le porteur du projet en mode in fine, c'est-à-dire que c'est à la fin du projet que vous récupérerez l'argent prêté. Mais généralement, chaque année, vous touchez des intérêts.

Pour les actions, c'est plus compliqué car cela dépendra de la capacité de la société à être suffisamment rentable pour distribuer des dividendes à ces actionnaires. Pour la revente d'actions en espérant faire une plus-value, il faudra trouver un acquéreur, toujours via la plateforme Enerfip. Ces entreprises n'étant pas cotées en bourse classique, il est plus difficile de vendre ses actions...

Une plateforme très simple d'accès

La grande qualité d'Enerfip est sa facilité d'utilisation. Le site est très bien fait et ergonomique. Une fois inscrit, vous devrez envoyer un scan ou une photo de vos documents d'identité : c'est obligatoire pour tous les sites qui proposent de l'investissement, afin de connaitre ses clients et éviter les fraudes fiscales.

Dans votre espace Enerfip, vous pouvez suivre et piloter tous vos investissements, revendre vos actions, suivre l'actualité des différents projets, être averti(e) par e-mail des prochaines levées de fonds, etc.

Attention à la fiscalité et aux risques pris

L'inconvénient de l'investissement dans Enerfip reste la fiscalité. Heureusement que vous pouvez appliquer la flat tax qui impose vos plus-values à 30 %, au lieu des prélèvements sociaux (17,2 %) plus l'impôt sur les revenus. Mais que je pense que cela serait vraiment une bonne initiative du gouvernement si la fiscalité sur ces investissements de transition écologique pouvait être adoucie ! On peut toujours espérer, surtout que cela ne représente pas des montants faramineux. Sachez toutefois qu'il est possible de déduire 18 % de vos montants investis sur votre déclaration de revenus, sous réserve de garder 5 ans vos actions achetées.

Pour bien comprendre l'impact de la fiscalité : un rendement de 5 % brut sur une obligation reviendra à un rendement net de 3,5 % après application de la flat tax à 30 %, ce qui reste malgré tout un très bon taux de nos jours. Il est aussi possible de loger les actions dans votre PEA ou PEA-PME mais cela nécessitera des démarches administratives à initier avec votre banque ou courtier, et cela est souvent payant.

N'oubliez pas que tout investissement présente des risques, encore plus sur Enerfip où vous allez financer directement des projets variés. Rien ne vous garantit que le projet sera viable ou qu'il ira jusqu'au bout. Vous pouvez très bien perdre toute la somme investie. Même si la plupart des porteurs de projet sont sérieux avec un long historique, il y a toujours une part de hasard. Donc n'investissez que des sommes que vous pouvez vous permettre de perdre. Et diversifiez vos investissements en misant sur plusieurs projets.

Aujourd'hui, les levées de fonds en obligations sur Enerfip connaissent un succès phénoménal : en quelques heures seulement parfois, plusieurs millions d'euros sont collectés ! En effet, les obligations proposées ont souvent des taux très attractifs (supérieur à 5 %) et à échéance relativement courte (5 ans environ).

L'écologie, bientôt un investissement rentable et d'avenir ?

Conclusion

Jusqu'à aujourd'hui, les entreprises dans le secteur de l'écologie n'ont pas montré une excellente performance boursière (à quelques exceptions près comme Neoen). Mais les performances passées ne préjugent en rien des performances futures. La crise de la Covid-19 a énormément changé les mentalités et les business models de certaines entreprises, plus que jamais l'écologie et le développement durable vont marquer l'économie et la finance.

L'investissement dans les énergies renouvelables et l'écologie pourrait donc devenir attractif et plus rentable à ce qu'il l'a été par le passé. Et puis investir, c'est aussi agir en fonction de ses convictions et préférences personnelles. Si vous avez envie de soutenir cette filière durable, Enerfip est clairement une excellente plateforme pour financer directement et concrètement des projets verts.

Si vous souhaitez gagner 20 euros pour votre premier investissement Enerfip, vous pouvez utiliser mon code parrainage Enerfip : LL51PARRAIN (à renseigner lors de votre inscription).

Luko : mon avis complet sur cette assurance habitation après mon retour d'expérience

[Mis à jour le 14/12/2020] Luko est une jeune entreprise en forte croissance qui propose une assurance habitation aux tarifs compétitifs et une expérience utilisateur séduisante à travers son application. C'est ce qu'on appelle une AssurTech, une start-up censée dynamiser le marché des assurances. Au début, la plupart des dossiers sinistres de Luko était géré par un partenaire, Cellinks, dont la mauvaise réputation n'est plus à démontrée. J'en ai d'ailleurs fait les frais pendant plusieurs mois. Mais après cette première mauvaise expérience (dont je vous en avais fait part dans l'article original), Luko a fini par écouter mon mécontentement et a pris en charge le dossier, puis a procédé au remboursement des frais qui trainaient depuis plus de 3 mois.

Luko, mon avis mitigé sur cette assurance habitation

Depuis quelques années, des start-ups se sont lancées à l'assaut du marché des assurances dans de nombreux pays. Il y a Lemonade aux USA (et qui arrive chez nous) et en France, c'est surtout Luko qui fait partie des leaders de ces néo-assurances.

Je vous raconte ici mon retour d'expérience personnelle : j'ai souscrit chez Luko il y a plusieurs mois et après des débuts prometteurs, j'ai très vite déchanté après avoir rencontré mon premier sinistre (un dégât des eaux suite à une infiltration d'eau provenant du toit). Une grande déception de mon côté, qui m'a fait douter de ces néo-assurances... J'en ai parlé sur ce blog puis Luko a réagi rapidement et a pris en charge mon dossier complètement. Aujourd'hui, mon litige a été complètement résolu et j'en suis très satisfait.

J'ai souhaité vous faire part de mon expérience détaillée afin que vous puissiez vous faire votre propre opinion et mieux comprendre les avis parfois contradictoires qu'on trouve sur Luko. N'hésitez pas à me poser des questions en commentaires si vous souhaitez plus d'informations.

Luko, une offre alléchante et une souscription ultra-facile

Le succès grandissant de Luko s'explique notamment par leur offre très alléchante. En effet, les tarifs proposés sont très compétitifs : par rapport à ma précédente assurance, Luko m'a permis d'économiser près de 20 % sur ma cotisation annuelle, soit plusieurs centaines d'euros. De plus, le gros point de fort de Luko est d'offrir une interface web très ergonomique et une application mobile de grande qualité. La souscription est très rapide, Luko se chargeant de toutes les démarches administratives (sachez que la plupart des assurances offre aussi ce service).

Enfin, Luko reverse les cotisations perçues qui ne seraient pas utilisées chaque année, en fonction des aléas des sinistres. Dans un certain sens, cela se rapproche des assureurs mutualistes dont l'objectif n'est pas de faire du profit, mais de mutualiser les risques et redistribuer l'argent perçu en trop. C'est aussi cet aspect qui m'a convaincu de souscrire chez Luko car je souhaite promouvoir tous ces systèmes de partage équitable.

Par contre, sur leur site Internet, ils promettent des remboursements rapides en quelques jours voire quelques heures : ce n'est malheureusement pas ce que j'ai vécu, mais apparemment cela est lié au fait que mon dossier a été pris en charge par leur sous-traitant Cellinks avec qui ils sont en train de rompre les ponts. Je vais vous expliquer en détails...

Une mauvaise expérience après mon premier sinistre mais qui s'est bien terminée

Certains vous diront : c'est uniquement lorsque vous avez des problèmes que vous saurez si votre assurance est bien ou pas... C'est vrai, et heureusement que tout s'est bien terminée grâce au sens du service client de Luko (même si cela nécessité de très nombreuses relances...).

Quelques mois après avoir souscrit chez Luko, pas de chance, j'ai eu une infiltration au niveau de mon toit. Rien de bien méchant car j'ai pu le voir assez tôt, mais plusieurs chambres touchées et la peinture à refaire car craquelée. J'ai aussi dû faire intervenir un couvreur rapidement pour trouver les origines des infiltrations, ce qui n'est pas toujours une chose facile malheureusement.

Je fais donc une déclaration de sinistre dès le jour de mon constat de ces infiltrations. Tout se passe plutôt bien  au début, même si j'ai dû renvoyer ensuite les documents et les photos sur mon compte Luko alors que je l'avais déjà fait dans l'application. Puis je reçois un mail de Luko qui m'informe que c'est une autre entreprise, Cellinks, qui est en charge de mon dossier sinistre. Et première déception : je n'ai qu'une adresse e-mail générique pour les contacter, je n'ai aucun numéro de téléphone ni de contact personnalisé. De plus, après quelques recherches sur Internet, je me rends compte que Cellinks n'est clairement pas un bon assureur d'après de nombreux avis et retours d'expérience. A ce moment-là, je commence à m'inquiéter...

Ensuite, comme pour tout sinistre, je demande plusieurs devis de travaux de remise en état (merci au site Travaux.com, très efficace pour ça, mais il faut savoir faire le tri parmi les nombreux artisans), puis je sélectionne celui qui me convient pour le proposer à l'assurance. Il m'a fallu plusieurs semaines de relances auprès de Cellinks pour avoir une réponse. Et quand votre dossier n'est pas géré en direct par Luko, ces derniers n'ont aucun pouvoir sur leur sous-traitant...

Après plusieurs semaines d'attente, Cellinks me répond que le devis que je leur ai soumis ne leur convient pas car trop cher. Je suis surpris car c'est un artisan qui m'a fait très bonne impression, qui travaille depuis des années avec les assurances et est parfaitement dans les tarifs habituels. Il a d'ailleurs très souvent l'habitude de travailler pour des sinistres et des dégâts des eaux.

Au final, Cellinks va mandater Geop Assistance pour les travaux de remise en état... qui n'est autre que leur partenaire privilégié (appartenant à la même maison mère) ! Et là encore, vous pourrez regarder les avis et les retours d'expérience sur Internet : ils sont très mauvais ! Dans mon cas personnel, j'ai dû encore attendre plusieurs semaines avant l'intervention. Puis l'ouvrier n'est resté qu'une seule journée pour refaire la peinture de plusieurs chambres, avec enduits à faire et deux couches de peinture... Autant dire, que c'était du travail vite fait, plus ou moins bien fait...

Bref, Cellinks et Geop Assistance ne cherchent qu'à faire du chiffre et à tirer les coûts vers le bas, au détriment de la qualité et du service client. Cellinks cherche toujours à caser son partenaire Geop Assistance dans les travaux de remise en état, tout ça pour réduire les coûts...

Toutes les qualités de Luko se trouvent anéanties par cette délégation de sinistres : on prend une assurance pour être bien couvert lors de sinistres, pas pour avoir un service client réactif quand tout va bien ! Heureusement, depuis peu, Luko va abandonner son partenaire Cellinks pour reprendre la main sur la totalité des dossiers sinistres : c'est une excellente nouvelle car la startup a le sens du client bien plus développé que son sous-traitant.

Luko a donc fini par reprendre en main mon dossier, après plusieurs mois de galères et de relances, et m'a tout de suite remboursé l'ensemble de mes frais qui étaient en attente depuis des mois ! Ouf !

Optimiser son budget... mais à quel prix ?

J'ai eu peur d'avoir fait un très mauvais choix en sacrifiant mes cotisations annuelles pour gagner quelques centaines d'euros pour perdre bien plus lors de ce premier sinistre (surtout que c'était la première fois que j'avais un dégât des eaux depuis mon toit)... En effet, vouloir optimiser son budget ne doit pas être synonyme de sacrifier la qualité de son niveau d'assurance et des services proposés !

En effet, n'oubliez pas que vous payez une assurance avant-tout pour vous couvrir lors des sinistres, et pas pour payer le moins cher chaque année. Personne n'est à l'abri d'un sinistre malheureusement...

Votre logement mérite une bonne assurance habitation, peu importe son prix !

Conclusion

La qualité d'une assurance habitation (ou même auto) se mesure au moment où vous avez des soucis... Et c'est souvent trop tard pour changer quand le sinistre tombe. Après une souscription très fluide et rapide, Luko m'a déçu dans un premier temps sur la gestion de mon sinistre. En effet, ils ont souffert de leur stratégie de sous-traitance avec un partenaire Cellinks de très mauvaises qualité (tout comme Geop Assistance pour les travaux).

Heureusement que Luko abandonne cette stratégie de délégation dans la gestion des dossiers, et a finalement repris en main mon dossier. Dès que Luko a repris en gestion directe mon dossier, l'ensemble de mes frais a été remboursé. En fait, cela explique pourquoi vous trouverez parfois des avis contradictoires sur Internet à propos de Luko :
  • Si l'assuré n'a eu aucun sinistre, évidemment, Luko est une excellente assurance aux tarifs très compétitifs, avec une interface web et mobile de très grande qualité, un tchat réactif et surtout un processus de souscription très rapide.
  • Par contre, si l'assuré a un sinistre géré en délégation par le partenaire Cellinks, alors là, c'est catastrophique. Espérons que Luko se mette rapidement à prendre en charge tous les dossiers en direct.
L'avantage de Luko est que cette startup tient à garder des clients satisfaits et une très bonne réputation. Ce n'est pas le cas de toutes les assurances, et c'est une grande qualité je pense car le client peut enfin avoir des marges de manoeuvre. Espérons que cela dure et qu'ils arrivent à gérer efficacement et rapidement tous les dossiers sinistres !

N'oubliez pas : le logement dans lequel vous vivez tous les jours mérite une bonne assurance habitation, même si vous devez payer un peu plus cher ! C'est loin d'être une dépense inutile...

J'ai souhaité mettre à jour ce billet de ma propre iniative uniquement. En aucun cas, quiconque m'a incité de le faire : comme c'est le cas de l'ensemble de mon blog, aucun de mes billets n'est sponsorisé ou influencé. C'est d'ailleurs le but premier de mon blog : vous donner un retour d'expérience authentique et personnel.

Quels sont les meilleurs jeux de société pour apprendre l'économie, la finance et la bourse ?

Quoi de mieux que les jeux de société pour apprendre les notions de base en économie, en finance et en bourse ? Ce n'est pas seulement utile pour investir son argent et gérer ses budgets, c'est aussi indispensable pour mieux comprendre le monde qui nous entoure ! Voici un petit tour d'horizon des meilleurs jeux de société autour de l'économie et la finance.

Les meilleurs jeux de société pour apprendre l'économie, la finance et la bourse

Apprendre les bases de l'économie ou de la gestion financière tout en s'amusant, c'est possible avec les jeux de société. C'est d'ailleurs parfois le plus efficace, et ça devrait même être utilisé dans les écoles et les universités selon moi, en complément des cours parfois trop théoriques. Au delà de l'aspect ludique, les jeux de société offrent une approche pratique et originale d'appréhender des phénomènes qui existent aussi bien au niveau macroéconomie qu'en psychologie de l'investissement. Je vous présente ici un petit panorama des meilleurs jeux de société sur l'économie et la finance. Et vous, en connaissez-vous d'autres ? N'hésitez pas à laisser des commentaires, je mettrais à jour l'article si besoin.

Le jeu du p’tit marchand : apprendre le rôle de la monnaie aux plus petits (1 à 4 joueurs, à partir de 5 ans)

Le jeu du p'tit marchand

Faire des courses, payer en pièces et billets, vérifier son porte-monnaie : avec Le jeu du p'tit marchand, vous allez enseigner les bases de la vie quotidienne à vos enfants. C'est un jeu très simple, bien illustré et qui va grandement entrainer vos enfants au calcul mental. Les parties sont courtes et les règles faciles d'accès. Mais la durée de vie est un peu limitée, car en grandissant, vos enfants vont vite trouver ça répétitifs !

La bonne paye : le classique pour les plus jeunes (2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans)

La bonne paye

Difficile de passer à côté de ce jeu culte qui évoque avec beaucoup d'humour les problèmes financiers de la vie quotidienne ! Certes, le jeu La bonne paye est moins technique qu'un Monopoly, mais c'est aussi beaucoup plus drôle. Chaque joueur avance sur le plateau avec des lancés de dé, puis différents événements sont déclenchés en fonction des cases et des cartes tirées. Travailler, payer ses factures, investir son argent : le jeu reflète de manière simple toutes les opérations financières basiques. Ce qui a fait le succès de ce jeu est sans conteste son humour et ses illustrations réussies.

Art moderne : pour comprendre la logique des enchères (3 à 5 joueurs, à partir de 8 ans)

Art moderne

Dans le jeu de société Art moderne, chaque joueur incarne un gestionnaire de galeries d'art, et cherche à acquérir ou vendre des tableaux au meilleur prix. Les achats et ventes se font sous forme d'enchères de différents types : prix fixe, mise secrète ou libre, etc. Ce jeu est excellent pour comprendre et appréhender les systèmes d'enchères. Vous verrez que les prix ne reflètent pas toujours la valeur intrasèque d'un actif mais plutôt comment il est perçu par les acheteurs !

Boursicocotte : un classique des jeux de négociation, un peu long mais très bien rythmé (3 à 5 joueurs, à partir de 10 ans)

Boursicocotte

Les mécanismes de jeu sont simples, et pourtant, Boursicocotte est un jeu complexe et riches autour des enchères et du bluff. C'est la foire des animaux et chaque joueur devra négocier ses plus belles bêtes. Drôle et prenant, loin d'être facile, long mais bien rythmé, Boursicocotte est un classique des jeux de société autour de la bourse, pour apprendre la gestion des risques.

Catan : un grand classique où on découvre les lois de l'économie de manière implicite (3 à 4 joueurs, à partir de 8 ans)

Catan

Catan est un jeu original qui en a inspiré beaucoup. Sans être trop complexe, ce jeu propose une dimension tactique et stratégique fort sympatique. Les parties sont longues (autour d'une heure) mais très prenantes. Dans Catan, les liens avec l’économie sont implicites, au travers de la gestion des ressources. Vous constaterez rapidement l'intérêt du monopole, les effets de l'ententes entre concurrents, la supériorité du libre échange sur l’autarcie, etc. Attention, ce jeu nécessite d'être 3 ou 4 joueurs uniquement... à moins de jouer en équipe.

Agricola : développer votre économie agricole (1 à 4 joueurs, à partir de 12 ans)

Agricola

Agricola fait partie de ces jeux acclamés par les critiques. Le jeu se déroule au XVIIème siècle où chaque joueur incarne un agriculter qui doit développer ses terres, sa maison et nourrir sa famille. Ce jeu de société mélange stratégie économique, culture de légumes, élevage d'animaux et gestion d'enclos. Une vraie réussite qui va vous occuper pendant de longues parties. Les règles sont riches, il vaut mieux réserver ce jeu pour les plus de 12 ans. Attention, certaines parties peuvent durer jusqu'à 2 heures !

Ecomania : le quizz aux 1 000 questions sur l'économie (1 à 99 joueurs, à partir de 15 ans)

Ecomania

OK, ce n'est pas le jeu le plus ludique ni le plus délirant... Ecomania est un quizz comportant 1 000 questions autour de l'économie, la finance, la bourse, l'argent, etc. Le format de poche permet de l'emporter partout. Ecomania est donc un petit jeu pour combler les temps morts ou s'occuper tout en se cultivant.

It's A Wonderful World : un jeu pour les hardcore gamers (1 à 5 joueurs, à partir de 14 ans)

It's A Wonderful World

Pour les joueurs les plus expérimentés, je vous conseille It's A Wonderful World. C'est un jeu de société complexe, très riche, avec une grande profondeur de stratégie et rejouable de nombreuses fois. Le but du jeu est de développer un empire, en s'appuyant sur différentes stratégies (favoriser la finance ou les guerres ou la recherche scientifique, etc.). De plus, il existe un mode solo avec 6 scénarios différents, ce qui est très appréciable. It's A Wonderful World est un excellent jeu dont les mécaniques nous apprennent à mieux gérer, planifier, anticiper et optimiser ses ressources pour assurer le bon développement de sa nation.

Réduire son budget voiture : les trucs et astuces indispensables

Un des postes les plus importants dans le budget des dépenses est sans conteste la voiture. C'est aussi un poste de dépenses sur lequel vous pouvez faire énormément d'économies moyennant quelques efforts mineurs et un peu d'astuces. Si vous faites partie des gros rouleurs (plus de 15 000 km par an), vous pouvez largement économisé plusieurs milliers d'euros par an en suivant les conseils de ce billet.

Le budget voiture représente le plus souvent un poste non négligeable de dépenses

Quand on me demande comment réaliser rapidement des économies pour épargner et investir, je conseille souvent de commencer par réduire le budget voiture. Ces dépenses sont souvent subies, mal maitrisées et c'est généralement là qu'il y a le meilleur potentiel d'économies. Cet article s'adresse surtout aux personnes qui font au moins 10 000 km par an, trajets de vacances compris.

L'entretien du véhicule : un poste à ne surtout pas négliger

La plupart des particuliers qui possèdent une voiture font le même constat : c'est un véritable gouffre financier, pas seulement à l'achat mais aussi sur l'entretien et les réparations. A partir des 100 000 voire 150 000 km, une voiture peut parfois coûter jusqu'à 10 % par an du prix d'achat en entretien et réparations, alors que cela dépasse rarement les 2 % durant les trois premières années.

Faut-il passer par un garage constructeur ou généraliste ?

La première question à se poser est où faire son entretien et ses réparations ? Est-il préférable de passer par le garage du constructeur, ou par un garage multimarques moins cher (Autobacs, Speedy, etc.) voire un petit garage indépendant ? Cela dépend de votre situation et de votre connaissance sur les qualités du garagiste.

Si votre véhicule est récent et toujours sous garantie constructeur, alors je vous conseille fortement de continuer à faire l'entretien chez un garage constructeur. En effet, s'il vous arrive un problème majeur durant la période de garantie, il vous faudra justifier de bon entretien de la voiture, de préférence en garage constructeur, pour profiter pleinement des droits à la garantie. De plus, la prise en charge des réparations par le constructeur est parfois aussi activée même après la période de garantie lorsque la panne concerne des organes vitaux du véhicule très chers : moteur, boite de vitesse... Là encore, il faudra pouvoir justifier du bon entretien régulier de votre voiture, de préférence auprès du garage constructeur. A titre d'exemple : Renault a pris en charge 50 % du remplacement de mon moteur défectueux (le fameux scandale des moteurs TCe) après 100 000 km parce que j'ai justifié tous les entretiens réguliers dans un garage Renault.

Pour un véhicule ancien, avec plus de 150 000 km ou plus de 5 ans, vous aurez bien du mal à avoir de la prise en charge constructeur même pour un défaut majeur. Il n'est alors moins indispensable de passer par le garage constructeur. Dans cette situation, cela peut être intéressant de passer par un garagiste que vous connaissez bien ou alors par les garages généralistes dont les prestations sont généralement moins chères.

Néanmoins, ma préférence personnelle reste tout de même d'aller chez le garagiste constructeur pour les raisons suivantes :
  • Les grand garagistes généralistes cherchent à faire peu de marges mais beaucoup de volumes, ils utilisent donc une main d'oeuvre composée de beaucoup de jeunes parfois peu expérimentés. Vous prenez donc le risque de tomber sur un mécanicien débutant, peut-être mal encadré.
  • Les garagistes constructeurs ont souvent les pièces détachées plus rapidement, et des pièces originales de première monte (c'est-à-dire totalement neuve).
  • Les tarifs des constructeurs garagistes ont énormément baissé depuis ces dix dernières années, pour faire face à la concurrence de plus en plus rude.
En résumé, c'est toujours un casse-tête de faire l'entretien de son véhicule. Selon moi, les premières années, il ne faut pas se poser de questions et aller chez le garagiste constructeur pour être sûr d'avoir une bonne prise en charge en cas de gros pépin. Au delà de 5 ans ou de 150 000 km, libre à vous de changer de garagiste si vous en connaissez un vraiment bien. Néanmoins, les garagistes des constructeurs restent une valeur sûre si vous ne connaissez pas trop les autres garages.

Hello Garage : mon retour d'expérience personnel

Depuis quelques années, les garages à domicile commencent à avoir le vent en poupe. Le principe est simple : vous prenez rendez-vous sur Internet puis le mécanicien vient à votre domicile pour réaliser l'entretien et certaines réparations. Parmi les opérations prises en charge, vous avez la révision complète du véhicule (vidange, changement des filtres, vérification de tous les niveaux et bougies, etc.), les changements de disques ou plaquettes de frein, les remplacements des amortisseurs, des pneus, etc.

Passer par un garage à domicile présente de nombreux avantages : les tarifs sont bien plus faibles que dans un garage traditionnel (grâce aux investissements plus faibles), vous pouvez fournir vos propres pièces achetées sur Internet, vous pouvez aussi voir toutes les opérations et comment le garagiste prend soin de votre véhicule. Les horaires sont aussi beaucoup plus flexibles et la prise du rendez-vous entièrement en ligne très pratique. J'ai personnellement testé le service Hello Garage et je n'ai pas été déçu pour une révision complète de ma voiture, à un tarif 20 à 30 % inférieur à un garage constructeur. Le site est vraiment bien fait, le service client au top et les tarifs imbattables. C'est aussi bien pratique de ne pas avoir à se déplacer au garage qui n'est pas toujours proche du domicile...

Le principal inconvénient, selon moi, est que le mécanicien ne fait pas d'essais sur route avec le véhicule. S'il est vrai que tous les garages ne le font pas, ceux qui le font peuvent ainsi détecter des anomalies au niveau du bruit du moteur, du freinage ou de la conduite. L'autre inconvénient est que vous devez avoir suffisamment d'espace soit dans votre garage, soit devant chez vous ou dans le parking de votre immeuble pour que la camionnette Hello Garage puisse intervenir.

Hello Garage, le garage à domicile comme alternative aux garages traditionnels

Sachez qu'il existe aussi beaucoup d'autres concurrents que Hello Garage : Best'Oil, RelaxAuto, etc. Je n'ai pas encore eu l'occasion de les tester. Mais le site, la vitesse et l'ergonomie du site Hello Garage sont bien au-dessus de ses concurrents, selon moi.

Faire son entretien soi-même

Beaucoup d'opérations simples d'entretien sont à votre portée et il ne faut pas hésiter à les faire soi-même, cela vous fera économiser facilement plusieurs dizaines voire centaines d'euros en fonction des réparations. Parmi les opérations simples et en fonction de votre véhicules, vous avez les remplacements des feux (sauf sur certaines voitures mal conçues), les remplacements d'essuie-glace, les changements de pneus hiver, etc.

Et si vous souhaitez vous lancer dans des opérations plus complexes, il existe de nombreux tutoriels sur Internet, des vidéos sur Youtube ou des blogs comme La mécanique pour les filles. Attention cependant : en fonction des véhicules, vous allez devoir vous équiper en outils de bricolage, parfois très spécifiques. Il n'est donc pas toujours rentable de se lancer dans l'entretien complet de sa voiture, surtout que cela prend du temps et c'est aussi une prise de risque si vous n'êtes pas spécialiste en mécanique automobile.

Acheter sur des sites de pièces détachées

Il existe une multitude de sites de ventes de pièces détachées automobiles. Parmi les plus connus, vous avez Mister Auto, Piecesauto ou encore Oscaro (qui a connu de grandes difficultés financières il y a quelques années). Aujourd'hui, vous arriverez à trouver quasiment toutes les pièces nécessaires pour l'entretien et les réparations de votre voiture, et les tarifs sont souvent bien inférieurs à ceux des garages. Mais attention, ce n'est pas toujours le cas : pensez à bien vérifier la concurrence avant d'acheter.

Les sites de pièces détachées ont un large catalogue mais attention au bon choix des pièces

Si ces sites sont relativement fiables sur la qualité et les modèles de pièces fournies, vérifiez quand même la comptabilité sur d'autres sites ou les forums de discussion : il m'est déjà arrivé d'acheter les mauvaises ampoules pour ma voiture alors que j'avais bien renseigné la plaque d'immatriculation sur le site, qui n'aurait dû me proposer que des modèles compatibles...

Acheter et revendre son véhicule aux bonnes conditions

Les prix d'achat et de revente sont souvent négligés par les particuliers car ces événements sont très ponctuels. Pourtant, ce sont eux qui vont déterminer en grande partie le coût moyen de votre voiture. Pour vous en rendre compte, je vous invite à faire le calcul suivant : combien de temps a duré votre dernier véhicule ? Si vous l'aviez acheté 10 % moins cher et revendu 10 % plus cher, combien auriez-vous économisé par mois, sur la durée de possession du véhicule ? Vous verrez que c'est loin d'être négligeable si vous êtes un gros rouleur...

Comment acheter moins cher ?

Aujourd'hui, les mandataires sont de plus en plus prisés par les particuliers. En effet, ils proposent des ristournes très importantes sur les véhicules. Leur force provient du fait qu'ils mutualisent les stocks de véhicules non vendus dans toute l'Europe. Faites donc attention au modèle et aux caractéristiques exactes du véhicules acheté : si en termes de qualité, il n'y a pas à s'inquiéter, sachez que les versions ou finitions n'ont pas toujours les mêmes options dans tous les pays d'Europe.

Sachez aussi que pour essayer un véhicule, vous ne pourrez pas le faire chez un mandataire mais uniquement en concession. Avant d'aller chez un mandataire, il est indispensable de faire un tour sur leur site internet et de faire déjà un pré-tri sur le type de véhicules que vous souhaitez acquérir. Personnellement, j'ai été très déçu des conseils dits techniques (choix du véhicule et de ses caractéristques) chez un mandataire célèbre : ce sont souvent des commerciaux qui cherchent surtout à vous vendre des LOA...

Selon moi, la meilleure solution pour acheter une voiture est de passer par les collaborateurs PSA (Peugeot, Citroën et DS) ou Renault, qui proposent des remises encore plus intéressantes que les meilleures offres de mandataire. Vous trouverez ces offres de collaborateurs sur le Bon Coin, en mettant le mot-clé "collaborateur" dans les critères de recherche. Ma préférence personnelle va pour Peugeot où je trouve que les véhicules sont plus modernes, plus agréables à conduire, dotés d'une meilleure interface et d'une fiabilité plus éprouvée que beaucoup de voitures Renault qui sont devenues célèbres pour leurs problèmes récurrents...

Attention à la LOA

J'ai fait un article très détaillé sur la LOA (Location avec Option d'Achat) pour expliquer que c'est quasiment toujours un mauvais plan. Je vous invite à le relire, vous aurez aussi des conseils sur comment optimiser au mieux le prix d'achat d'une voiture.

Faut-il vendre et comment ?

Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, vendre régulièrement son véhicule n'est pas forcément une stratégie coûteuse. C'est un peu chronophage, certes, mais c'est aussi de plus en plus facile de nos jours, avec les demandes de cartes grises qui se font entièrement ligne, tout comme les certificats de cession. Afin de revendre au meilleur prix votre voiture, le mieux est encore de passer par le Bon Coin. Vous pouvez faire une estimation du prix de vente en regardant les annonces de voitures similaires en termes de kilométrages et de modèle. Vous verrez qu'il est souvent préférable de vendre avant les 100 000 km pour éviter tous les coûts importants d'entretien (disques, amortisseurs, etc.).

Personnellement, après plusieurs analyses de coûts, je me suis rendu compte que le moins coûteux était d'acheter une voiture ayant moins de 10 000 km auprès d'un collaborateur Peugeot, puis de la revendre quelques années plus tard avant les 80 000 km. En faisant ainsi, le coût d'achat moins la revente est très largement inférieur à la situation où je garde le véhicule jusqu'à 200 000 km pour le revendre quasiment rien ensuite.

Consommation

Tout le monde pense d'abord à la consommation du véhicule pour évaluer son coût de possession. Le fait de faire le plein régulièrement contribue à cette idée que le coût de l'essence est très cher (d'autant plus que le prix du litre à la pompe a tendance à monter inexorablement). Ce n'est pas forcément le plus coûteux dans une voiture si on le compare au coût d'achat et d'entretien. Néanmoins, il est toujours possible d'optimiser un peu sa consommation afin de gagner quelques dizaines d'euros par mois.

Adopter l'éco-conduite

La première chose à faire pour réduire le coût de sa consommation, c'est d'adopter l'éco-conduite qui consiste à rouler de manière efficace suivant les recommandations suivantes :
  • Rouler au régime idéal de son moteur (bien souvent inférieur à 2 000 tours / minute sur les moteurs essence récents)
  • Eviter au maximum les accélérations brutales
  • Eviter les freinages fréquents en anticipant et en utilisant au maximum le frein moteur
  • Attendre que le moteur soit chaud pour rouler à grande vitesse
  • Privilégier 120 km / h plutôt que 130 sur autoroute
Au-delà de la réduction de consommation, l'éco-conduite a aussi l'avantage de limiter l'usure de votre voiture et donc diminuer le coût de l'entretien. Sachez que, comme toute bonne habitude, ces gestes d'éco-conduite nécessitent d'être répétés pendant plusieurs semaines pour qu'ils deviennent enfin naturels et sans effort.

Faire le plein aux bons endroits

Généralement, ce sont les grandes surfaces très fréquentées qui proposent les meilleurs prix pour les carburants car leur objectif n'est pas faire de la marge sur les carburants mais plutôt attirer la clientèle dans ses magasins. Vous pouvez avoir une différence allant jusqu'à 20 % par rapport aux stations-essence des aires d'autoroutes. Donc avant de partir en vacances ou pour de longs trajets, pensez à anticiper et faire le plein dans les meilleures stations.

Changer de fournisseur d'énergie si vous avez un véhicule électrique

Si vous avez une voiture électrique, il ne faut pas négliger la facture d'électricité et les tarifs aux bornes de recharge rapide, surtout qu'ils ont beaucoup augmenté ces dernières années. Si vous rechargez votre véhicule à votre domicile, n'oubliez pas de faire jouer la concurrence sur votre fournisseur d'énergie. Depuis l'ouverture du marché de l'électricité, il existe désormais des dizaines de fournisseurs différents qui proposent des tarifs bien inférieurs aux tarifs réglementés d'EDF. Personnellement, j'utilise Total Direct Energie : le changement de fournisseur se fait entièrement en ligne, la démarche est très simple et il n'y a aucune coupure d'électricité. Vous gagnerez entre 10 à 20 % par rapport aux tarifs EDF, et c'est sans aucun engagement, vous pouvez très bien revenir à EDF au bout d'un mois (mais je pense que vous ne le ferez pas...). Vous pouvez utiliser à l'inscription mon code parrain Total Direct Energie 104640273 pour bénéficier de 20 euros offerts.

Badge télépéage : l'astuces des chèques-vacances pour dépasser le plafond des 150 euros annuels

Les badges télépéage vous permettent d'utiliser les files prioritaires T aux péages d'autoroute, et vous faire gagner un temps précieux. Il existe de nombreuses formules pour acheter ce petit sésame et généralement, cela vous coûte un abonnement mensuel de l'ordre de quelques euros par mois. C'est souvent rédhibitoire pour les particuliers qui n'empruntent pas souvent de zones à péage.

Néanmoins, il existe une formule particulière où il n'y a pas d'abonnement mensuel à payer : il s'agit de la formule par chèques-vacances. Le principe est simple : vous rechargez votre compte en envoyant des chèques-vacances à une adresse postale, et à chaque fois que vous utilisez un télépéage, alors cela débite ce compte rechargé. Le gros avantage est qu'il n'y a pas d'abonnement mensuel à payer, c'est totalement gratuit. Par contre, vous êtes limité à seulement 150 euros par an.

Il existe cependant une astuce pour dépasser cette limite de 150 euros par an : il suffit d'ouvrir un compte auprès de plusieurs prestataires. Ils offrent tous la même formule "chèques-vacances" avec une limite de 150 euros par an. Parmi les principaux prestataires, vous avez Bip & Go, APRR ou encore Ulys. Avec 3 badges, vous aurez donc un plafond de 450 euros par an. En utilisant cette astuce, vous ne pourrez pas fixer votre badge à votre pare-brise, vous allez donc devoir alterner entre les différents badges. C'est un peu moins pratique mais parfaitement réalisable. Chaque badge est donné dans un sachet isolant pour le désactiver. Vous pouvez donc garder tous vos badges dans votre boite à gants, et en sortir un lors du passage en télépéage.

Sachez aussi que Bip & Go propose une offre de parrainage qui vous permet de gagner sans effort jusqu'à 6 euros : il vous suffit de renseigner mon code parrain 076393724 à l'inscription pour profiter de ce gain.

Les chèques-vacances vous permettent d'avoir des badges de télépéage sans payer un abonnement mensuel

Conclusion

Il existe de nombreuses méthodes pour réduire la facture de son véhicule. Tout d'abord, il faut faire attention à l'entretien qui peut vite devenir un gouffre financier si votre voiture est âgée. Trouver un bon garagiste est une solution mais pas à la portée de tout le monde... Il est donc souvent préférable de vendre sa voiture avant les 100 000 km. Contrairement aux idées reçues, acheter et vendre régulièrement son véhicule est très souvent un bon plan financier, surtout si vous achetez avec une grande décôte. Pour acheter au meilleur prix, passer par les collaborateurs Peugeot ou Renault sont aujourd'hui la meilleure solution. Enfin, soyez vigilant sur la consommation de votre véhicule : vous pouvez faire pas mal d'économies en adoptant des gestes d'éco-conduites et en anticipant vos pleins dans les stations-essence les moins chères. Enfin, sachez que si vous avez des chèques-vacances (grâce à votre entreprise ou des proches), vous pouvez avoir un badge télépéage sans payer d'abonnement mensuel.