Trackers et ETF : faut-il privilégier les dividendes par capitalisation ou distribution ?

Quel choix privilégier entre les dividendes par capitalisation et par distribution ?

Il existe deux méthodes de paiement des dividendes pour les fonds indiciels (ETF) appelés aussi trackers : soit la capitalisation ou soit la distribution. Avant toute chose, il est important de comprendre comment fonctionne le mécanisme financier de détachement des dividendes. C'est un système complexe mais qu'on peut simplifier de la manière suivante : quelques jours ou semaines avant son paiement, le dividende d'une action est détaché. Cela signifie que tous les porteurs d'actions juste avant ce détachement seront bien payés de ce dividende, et ceux qui achèteront l'action juste après ce détachement devront attendre le prochain dividende (s'il a lieu évidemment). Ainsi, la conséquence directe est que l'action va diminuer mécaniquement du montant de ce dividende : en effet, la valeur de l'entreprise diminue du même montant que la somme totale des dividendes versés aux actionnaires, c'est un transfert de valeurs en quelque sorte, de l'entreprise vers les actionnaires.

Le type de paiement des dividendes est toujours indiqué dans le DICI (Document d'Informations Clé pour l'Investisseur).

Extrait de la documentation DICI du tracker Amundi MSCI World LU1681043599

Le dividende peut être payé en numéraire : dans ce cas, le porteur d'actions va recevoir un paiement sur son plan épargne actions ou assurance-vie ou autres, du montant de ce dividende. Parfois, l'entreprise peut proposer le paiement en actions et dans ce cas, ce sont de nouvelles actions qui seront ajoutées au portefeuille de l'investisseur. Dans le cadre d'un fonds investis de type ETF ou trackers, les dividendes peuvent être versés en numéraire au porteur, et on parle dans ce cas de dividendes distribués.

L'autre méthode de paiement consiste à réinvestir automatiquement dans le fonds indiciel le montant des dividendes. On parle dans ce cas de dividendes capitalisés. Dans le cadre de la capitalisation, la valeur de la part du fonds va augmenter mécaniquement du même montant que les dividendes.

On peut donc imaginer qu'à première vue, que ce soit par capitalisation ou distribution, cela est neutre pour l'investisseur. En fait, deux différences non négligeables doivent être prise en compte : premièrement, dans le cadre d'une politique de paiement par distribution des dividendes, ces derniers doivent être réinvestis sinon ils resteront sous forme d'espèces sur le compte de l'investisseur. Et réinvestir ces sommes a un coût notamment les frais lors du passage d'ordre. Deuxièmement, la fiscalité a un impact sur les performances : dans le cadre de dividendes capitalisés, vous ne paierez pas d'impôt sur les revenus à chaque paiement de dividendes, et ils seront totalement réinvestis. Donc en pratique, la méthode de paiement des dividendes a bien de l'importance et je vous conseille sans hésiter de privilégier la méthode par capitalisation.

En fait, le seul avantage de la méthode par distribution est que vous pouvez choisir dans quoi réinvestir vos dividendes. Par exemple, vous pouvez choisir d'investir dans d'autres fonds. Vous pouvez aussi décider de retirer ces dividendes de votre plan d'épargne pour vos dépenses personnelles mais attention à l'imposition fiscale ! De plus, la méthode de distribution permet de mieux voir la quantité de dividendes perçus, et cela rassure certains investisseurs. C'est pour ces raisons que certains investisseurs privilégient la méthode de paiement des dividendes par distribution...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire. Vous pouvez aussi me contacter à travers le formulaire de contact à droite.