Les meilleurs clubs des actionnaires en 2019

Les meilleurs clubs des actionnaires pour augmenter encore plus son rendement

Peu d'investisseurs particuliers le savent, mais il existe de nombreux avantages à adhérer aux clubs des actionnaires. Les clubs des actionnaires sont des groupes créés par les entreprises cotés pour offrir des avantages à leurs actionnaires et tenter ainsi de les fidéliser. Pour y adhérer, il faut souvent remplir un formulaire et fournir une preuve de détention des actions de l'entreprise. Parfois, il faut aussi détenir les titres au nominatif (j'explique cette notion en fin d'article).

Même si je défends l'idée que la meilleure stratégie pour investir pour un particulier est l'investissement passif via les trackers ETF MSCI World, il peut devenir intéressant de détenir certaines actions en direct pour profiter de leurs clubs des actionnaires.

Quels sont les meilleurs clubs des actionnaires ?

Pour moi, le meilleur club des actionnaires est celui de la Compagnie des Alpes. Si vous possédez au moins 200 actions au 30 septembre de l'année, vous pouvez choisir entre 2 formules : soit 2 jours de forfaits de ski offerts parmi les stations du Groupe, soit 2 entrées parmi les parcs d'attractions du Groupe. C'est un avantage très intéressant puisque cela peut représenter jusqu'à 150 € par an, soit plus de 3 % de rendement supplémentaire ! Et si jamais vous avez plus de 400 actions, alors vous triplez ces avantages, soit plus de 4,5 % de rendement supplémentaire. Un conseil malin : lors des crises boursières, faites le plein d'actions Compagnie des Alpes car les prix des parcs d'attraction ou des forfaits de ski, eux, ne baisseront pas.

L'offre découverte hiver du club des actionnaires de la Compagnie des Alpes
 L'offre découverte été du club des actionnaires de la Compagnie des Alpes

Accor propose aussi un très bon club des actionnaires. La condition est de détenir au moins 50 actions Accor (environ 2 000 € à ce jour). Le principal avantage est que vous devenez ainsi membre Gold et bénéficiez de nombreux avantages : réductions pouvant aller jusqu'à 7 %, accueil prioritaire, traitement VIP, boissons de bienvenue, surclassement selon les disponibilités, etc. Sans ce club des actionnaires, il vous faudra passer plus de 30 nuits par an dans des hôtels Accor pour espérer avoir le statut Gold.

D'autres entreprises offrent aussi des visites gratuites, des réductions sur certains produits ou des offres inédites pour leurs actionnaires comme LVMH, Pernod Ricard, Axa, etc. Mais pour le moment, je n'ai rien trouvé de très différenciant ou de suffisamment intéressant...

Comment avoir une preuve de détention de titres ?

Souvent pour intégrer un club des actionnaires, il vous faudra fournir un justificatif de détention de titres. Pour obtenir un tel document, bien souvent il suffit de contacter sa banque ou son courtier. Chez Fortuneo par exemple, un simple e-mail à travers la plateforme de contact permet d'obtenir une preuve de détention de titres.

Que signifie détenir des titres au porteur ou au nominatif ?

La plupart du temps, les actionnaires individuels possèdent les titres (ou actions) d'entreprise au porteur, c'est-à-dire que la société ne les connait pas et que seul leur intermédiaire financier (banque ou courtier) sait que son client possède ces titres.

Pour se faire connaitre de la société en tant qu'actionnaire, il faut posséder les titres au nominatif. Il existe deux types de nominatifs : le nominatif pur ou le nominatif administré.

Pour posséder des actions au nominatif pur, il faut passer directement par la société qui assurera la gestion administrative de vos actions. Posséder des titres au nominatif pur vous permet d'avoir une relation de longue durée et de confiance avec la société, et bien souvent, cela vous offre de nombreux avantages (exemple : Air Liquide avec ces actions gratuites en plus).

Pour le nominatif administré, il faut faire une démarche auprès de sa banque ou de son courtier. Les titres seront toujours inscrits auprès de votre banque mais elle fera la démarche vers la société pour vous faire connaitre en tant qu'actionnaire, et cela peut vous apporter des avantages comme les actions au nominatif pur.

Le principal intérêt de passer au nominatif est de pouvoir accéder à certains avantages qu'offre la société, mais attention, les entreprises n'offrent pas toujours des avantages à être actionnaire ! De plus, le nominatif n'est pas toujours nécessaire pour profiter de l'éventuel club des actionnaires. Donc renseignez-vous avant pour voir si cela vaut le coup, car bien souvent, détenir au porteur ses actions est largement suffisant.

Les trackers MSCI World : la clé de l'investissement passif

L'investissement progressif et passif est la clé du succès pour un investisseur particulier

L'investissement progressif et passif est la clé du succès pour un investisseur particulier. Je vous l'expliquais dans un précédent billet sur l'investissement passif : la meilleure façon d'investir votre argent en bourse sur le long terme est d'acheter de manière étalée dans le temps un fonds ETF ou tracker largement diversifié. Et la clé de cette méthode réside dans les trackers MSCI World.

Les trackers MSCI World sont la clé de l'investissement passif

En finance, un tracker ou fonds indiciel ETF (Exchange Traded Funds) est un produit financier coté, qui s'échange comme une action, et dont l'objectif est de reproduire la performance d'un indice boursier. Le MSCI World est l'indice boursier qui regroupe les 1 656 plus grandes capitalisations boursières du monde. C'est l'indice incontournable pour refléter la performance des marchés boursiers dans le monde. A titre de comparaison, le CAC 40 est l'indice boursier qui regroupe les 40 plus grandes capitalisations boursières françaises. Cet indice est donc beaucoup moins diversifié que le MSCI World.

En achetant un tracker MSCI World, c'est comme si vous achetiez des parts dans les 1 656 grandes entreprises du monde qui composent cet indice. Il n'y a rien de mieux pour avoir un portefeuille diversifié et donc minimiser les risques (ne pas être exposé à un secteur particulier ou une région géographique particulière).

Ci-dessous, j'ai comparé la performance de 1970 à 2016 de l'indice MSCI World et celui de l'inflation. Les chiffres sont sans appel. Si vous aviez investi 1 000 € en 1970, vous aurez aujourd'hui plus de 70 000 € avec une performance égale au MSCI World contre un peu moins de 7 400 € avec un performance égale à l'inflation. En rendement annualisé, cela nous donne environ 9,7 % pour le MSCI World contre 4,3 % pour l'inflation.

  MSCI World versus Inflation en France

Impressionnant ? Oui mais parfaitement logique et prévisible. En effet, les 1 656 plus grandes entreprises du monde sont censées être rentables et générer du profit régulièrement. Sinon elles font faillite, et sortent donc de l'indice MSCI World (comme dans tout indice boursier, le panier de valeurs évolue au cours du temps).

Sources du graphique : Wikipedia et France Inflation.

Comment trouver puis acheter des trackers MSCI World ?

Aujourd'hui, les principaux émetteurs de trackers MSCI World éligibles au PEA sont Amundi et Lyxor. Ce sont deux grandes entreprises de gestion d'actifs, fiables et réputées. Pour trouver et acheter leurs trackers MSCI World éligibles au PEA, rien de plus facile : il suffit de chercher puis d'acheter les codes suivants, appelés codes ISIN (International Securities Identification Number).

LU1681043599 : AMUNDI ETF MSCI WORLD UCITS ETF (CW8)
FR0011869353 :  LYXOR UCITS ETF PEA MSCI WORLD C-EUR (EWLD)

Et voilà ce que ça donne, par exemple, sur un compte Fortuneo.

Exemple de trackers MSCI World dans un PEA de Fortuneo

Pourquoi les trackers MSCI World sont si avantageux pour l'investisseur particulier ?

Pour diversifier un portefeuille, mieux vaut acheter un tracker plutôt que d'acheter des centaines d'actions car vous vous ruinerez en frais de courtage.

Ensuite, un tracker MSCI World est votre seule solution pour investir dans le monde entier à travers un PEA. En effet, le PEA ne permet pas d'acheter en direct des actions d'entreprises étrangères à la zone Euro. Mais grâce à un mécanisme que nous détaillerons plus tard, certains trackers MSCI World sont bel et bien éligibles dans un PEA.

Enfin, les trackers ont des frais de gestion très réduits (inférieur à 0,5 %) contrairements à des fonds gérés activement (où les frais peuvent largement dépasser les 2% !). En effet, un tracker ne fait que répliquer la composition d'un indice boursier et ne cherche pas à surperformer le marché via une gestion active et coûteuse. Les frais de gestion peuvent significativement réduire la performance de votre portefeuille, il ne faut donc pas les négliger.

Quand et combien acheter de trackers MSCI World ?

Déjà la règle d'or est de n'investir que l'argent dont vous n'avez pas besoin sur le court terme. Ensuite, il faut acheter un certain montant qui vous permette d'amortir les frais de courtage. Dans la plupart des banques en ligne, les frais de courtage ont un talon minimum de l'ordre de 5 à 10 euros. Pour un montant de 1 000 €, cela représente 0,5 à 1 % ce qui est le maximum acceptable. N'oubliez pas que vous payez les frais de courtage à l'achat et à la vente, ce qui double leur impact !

Achetez donc au moins 1 000 € de trackers MSCI World pour amortir ces frais. Se pose ensuite la question de quand acheter. Si vous êtes un devin, alors achetez quand les marchés sont au plus bas. Et si vous êtes comme le commun des mortels, alors achetez quand vous avez l'argent disponible à être investi. Peu importe quand, l'idée est d'étaler les achats et surtout ne pas tout acheter d'un coup.

Si vous achetez une grande somme d'un coup, alors vous prenez le risque d'acheter avant une baisse importante des cours, et d'être donc un peu coincé pendant longtemps. Si vous étalez vos paiements, alors vous lisserez les fluctuations des marchés boursiers. L'astuce consiste à investir le même montant tous les X mois ou tous les ans (par exemple : 2 000 € tous les 6 mois). Vous acheterez ainsi plus de trackers quand les marchés seront bas, et moins quand ils seront hauts.

Vous voyez, c'est simple, efficace et facile. Cela s'appelle la gestion passive (pour ne pas dire de fainéants) et elle est de plus en plus populaire auprès des particuliers, notamment grâce à sa simplificité et aux nombreuses études récentes qui montrent son efficacité.

Quand vendre ses trackers MSCI World ?

De même que pour l'achat, la règle d'or est de ne vendre que quand vous en avez besoin et de le faire de manière étalée dans le temps. Sinon, laissez l'argent investi car cela vous épargnera des frais de courtage inutiles. Un investisseur passif n'est pas un trader actif, inutile de chercher à anticiper les marchés et faire des allers-retours inutiles qui ne feront que donner de l'argent à votre banque.

Peut-on faire mieux qu'un tracker MSCI World ?

Bien sûr, vous trouverez facilement sur Internet ou en discutant autour de vous des gens qui arrivent à surperformer le marché. Mais c'est juste parce que celles et ceux qui sous-performent sont moins bavards sur leurs résultats.

N'oubliez pas que le trading est un jeu à somme nulle (et même à somme négative à cause des frais de courtage important pour les particuliers). De nombreuses études montrent que la gestion passive est la plus performante, une fois les frais de gestion déduits. En résumé, le surplus de performance (s'il existe !) d'une gestion active ne vaut pas le surcoût qu'elle engendre. Nous détaillerons tout cela dans de futurs articles car il y a beaucoup à dire.

Point important et pertinent : c'est vrai qu'un tracker MSCI World ne couvre pas tout le marché dans le sens où les petites capitalisations et les marchés émergents sont moins représentés dans cet indice. Même si un panier de plus de 1 650 entreprises est plutôt bien représentatif, il est possible de faire encore plus exhaustif. Cela en vaut-il le coup ? Vaste sujet...

PEA : 5 règles simples à suivre pour investir en bourse

Investir en bourse dans un PEA est un jeu d'enfants !

Contrairement aux idées reçues, c'est à la portée de tous d'investir en bourse et de faire mieux que la majorité des gérants financiers. Pour cela, il faut utiliser la gestion passive qui consiste à acheter progressivement des fonds ETF appelés aussi trackers, à faible coût pour profiter du rendement des marchés financiers à long terme.

Voici les 5 règles simples à respecter pour investir son argent en bourse :
  1. Ouvrir un PEA dans une banque en ligne pour limiter les frais de gestion. Je vous invite à relire mon comparatif des meilleures banques en ligne pour trouver celle qui convient le mieux à votre profil d'investisseur..
  2. Verser de l'argent dans votre PEA pour pouvoir réaliser vos premiers achats de fonds ETF, en n'oubliant pas d'optimiser le coût des frais de passage d'ordre. Généralement, il vous faudra acheter pour des montants supérieurs à 500 voire 1 000 € en fonction de votre banque.
  3. Acheter régulièrement des trackers MSCI World de manière espacée dans le temps pour lisser les aléas du marché. Tous les mois ou tous les semestres sont de très bons rythmes, à faire en fonction de votre capacité d'investissement. Il n'y a pas de contrainte spécifique dessus, l'essentiel est de ne pas investir tout d'un coup !
    • Les principaux trackers MSCI World éligibles dans un PEA sont identifiables par les codes LU1681043599 (CW8 - AMUNDI ETF MSCI WORLD UCITS ETF) et FR0011869353 (EWLD - LYXOR UCITS ETF PEA MSCI WORLD C-EUR)
  4. Gardez toujours de côté un peu de liquidités (5 à 15 % du portefeuille) pour profiter des périodes de crises. Il y en a toujours eu, il y en aura toujours, et ce sont les meilleurs moments pour booster vos portefeuilles en achetant un peu plus que d'habitude.
  5. Conservez vos trackers le plus longtemps possible avant de les vendre, pour profiter de l'effet boule de neige (les intérêts produisent des intérêts !). C'est la patience qui fera de vous un bon investisseur long terme. Il parait que c'est Albert Einstein qui aurait dit : "les intérêts composés sont la plus grande force dans tout l'univers".
Rappel important : pour bénéficier des avantages fiscaux du PEA, il faudra le garder ouvert au moins 5 ans. Enfin, pour retirer votre argent du PEA, il faut bien entendu vendre vos trackers, et comme les achats, il faut le faire de manière lissée dans le temps pour limiter les aléas boursiers.

Et voilà, rien de plus simple, vous voilà maintenant prêt à devenir un investisseur passif heureux, sans passer plus de 15 minutes par mois en gestion ! Et je vous garantis que vos résultats sont bien meilleurs que la quasi-totalité des gérants de fonds, si on tient compte des frais de gestion.